Le village de Plaisance

Concocté par Anadyomene le 24 juillet 2010 ♥

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/002JPGeffected.jpg
Une rue paisible d'un village provençal ? On pourrait y croire vu le calme qui règne dans cette rue, vu la verdure des glycines qui recouvrent les murs en plein été. Mais non, ne ne sommes pas dans le Sud de la France. Ici, pas de cigales, pas de grosses chaleurs. Nous sommes à 2 rues parallèles de chez moi, dans le 14ème arrondissement de Paris. Cette magnifique rue, c'est la Rue des Thermophyles... Laissez -vous guider.

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/001JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/003JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/006JPGeffected.jpg

La nature semble avoir repris le dessus sur les constructions humaines. Ils règnent ici une douce odeur de fleur, qui doit être encore plus agréable au printemps.
 
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/011JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/009JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/013JPGeffected.jpg

Marchez doucement dans cette rue, ouvrez grand les yeux, et regardez bien autour de vous. Vous verrez à quel point la vie semble différente ici. Aucune voiture dans cette rue, seuls les scooters et les vélos ont leur place ici.

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/027JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/025JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/028JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/031JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/038JPGeffected.jpg
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/039JPGeffected.jpg

L'histoire de cette rue fait rêver. Alors si vous souhaitez en savoir un peu plus, voici comment à été créer ce petit bout de paradis en plein Paris :

" La traversée de l'ancien village de "Plaisance" réserve bien des tours et détours. Plaisance... un nom évocateur pour un nouveau village fondé dans une étendue presque déserte, dont Hugo se plaisait à décrire la "mélancolie pénétrante". C'est à partir de 1832 que ces terres isolées qui dépendaient de l'important bourg de Vaugirard attirèrent les spéculateurs qui y tracèrent d'étroites voies et lotirent leurs rives. Des "aspirants aux petits lopins", des employés pour la plupart, acquirent ces modestes propriétés en assez grand nombre pour accroître la population de manière significative. En 1845, le sieur Chauvelot créa le village des Thermophyles et la rue du même nom, ainsi que le passage Léonidas. Vaugirard protesta, arguant que cette nouvelle opération attirait dans les environs une population bruyante. Mais rien n'y fit : les "castors ouvriers" resistèrent et s'implantèrent solidement sur leur nouvelles terres. Les impasses en "arêtes de poisson" que sont les villas Jamot, Duthy, Mallebay, Deshayes ou Collet témoignent elle aussi du courage et de l'obstination des fameux batisseurs."
Paris Secret et Insolite, p.184

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/040JPGeffected.jpg
 

Difficile de se dire qu'il y a un peu moins de 2 siècles, il n'y avait ici que de vertes prairies et pas l'ombre du grand Paris d'aujourd'hui...

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/042JPGeffected.jpg
Continuez votre promenade jusqu'à arriver au bout de la rue, juste avant le virage...

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/043JPGeffected.jpg
.. et retournez vous pour admirez la beauté de cette rue qui semble hors du temps parisien.

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/044JPGeffected.jpg
 
http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/047JPGeffected.jpg
Continuez votre chemin pour admirer les dernières maisons de la rue. Vous arriverez à un croisement. Surtout ne continuez pas tout droit, vous passeriez à côté de la fin de la rue. Prenez plutôt à gauche.

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/051JPGeffected.jpg

Vous arrivez face à une impasse peu engageante. Mais tout aussi calme que le reste de la rue.

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/052JPGeffected.jpg
A gauche, un terrain vague aux allures de fêtes foraine de fortune. Un panneau avec une feuille à l'encre délavé indique "Merci à tous ceux qui nous ont aidé à organiser la fête des thermophyles. Voici donc les vestiges d'une kermesse qui rappelle l'histoire communautaire et soudée des castors du quartier...

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/055JPGeffected.jpg

Un peu plus loin, un petit square offre un dernier instant de verdure à la ville. Quelques parisiens profitent des rayons du soleil et des températures clémentes de la saison. Vous verrez même, sur les grilles qui séparent le square de la rue, des fleurs magnifiques et assez amusantes...

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/058JPGeffected.jpg
Et c'est ici que ce termine le bonheur hors de Paris. On revient à la réalité en arrivant au croisement avec la rue Didot...

http://anadyomene.cowblog.fr/images/thermophiles/059JPGeffected.jpg

Rangé dans : Photomavie

9 réflexions

Par madeofspleen le 24 juillet 2010
Il est magnifique ton blog : les photos sont superbes, les textes aussi ! Bravo =)
Par Axel le 24 juillet 2010
Faut que j'aille voir de mes propres yeux ! Merci pour la découverte !
Par Mademoiselle.S le 24 juillet 2010
Magnifique cet article. Il donne envie de prendre l'avion pour juste aller se balader dans cette rue. Faudra que je retienne son nom pour mon prochain séjour à Paris. Bises
Par Loomp* le 29 juillet 2010
J'y suis passée un million de fois ici, une amie habitait dans le coin. Il y a aussi la rue du Moulin Vert, ou un truc du style qui est super sympa.
Parfois les gens déjeunent dans leur petit jardinet qui donne sur la rue et on se croirait VRAIMENT dans une petite rue de village.
Avec des amis on s'est promit qu'on habiterait dans cette rue, plus tard.
Par pandorarts le 29 juillet 2010
Et oui, Paris cache bien diverses merveilles, en tout cas tu donnes envie d'habiter dans cette rue *_*
Par maud96 le 17 août 2010
J'ai d'abord cru que tu nous présentais ton lieu de villégiature, en ce mois de désertion urbaine ! En relisant de plus près, je découvre que c'est en plein Paris ! Merveilleuses photos, et quel calme (sur les photos, car, bien sûr, elles ne peuvent enregistrer le "bruit de fond" de la grande ville). Hélas, je crains qu'au gré des décès et successions, les promoteurs n'y mettent le nez : en notre période d'habitat vertical, ces maisons de plein pied, que d'espace "perdu"... Sauf si la mairie "classe" en intouchable...
Par METRO.GALAXY le 22 août 2010
C'est magique... Merci. ( superbes photos! )
Par research paper le 9 avril 2012
La publication est très intéressante et utile, merci!
Par Assignment Writing Service le 1er septembre 2017
Incredible blog! Is your topic uniquely crafted or did you download it from some place? A subject like yours with a couple of basic tweeks would truly influence my blog to emerge.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://anadyomene.cowblog.fr/trackback/3021937

 
Créer un podcast